Le cinéma pour « vivre la langue »

le-cinema-pour-vivre-la-langue

Depuis bien longtemps, nous invitons nos apprenants à faire des films pour apprendre le français. Une des premières universités françaises à mettre en place des projets autour du cinéma est l’université de Vincennes. Pour mieux comprendre les enjeux de l’utilisation du cinéma avec nos apprenants, nous nous proposons de revenir sur cette entrée du cinéma dans la classe de FLE.

Une des premières enseignantes à mettre en place un projet cinématographique est A. Couëdel. Dans les années 1970, cette enseignante de l’université de Vincennes prenait en charge une Unité de Valeur expérimentale où elle intégrait la pédagogie du projet.

Pour Couëdel (2000 : 360) :

« ‘Maîtriser une langue’, ne se réduit pas à la maîtrise du seul code linguistique. Il est nécessaire d’avoir dans des situations sociales concrètes la maîtrise des codes culturels, sociaux, institutionnels et par la même la compréhension de la situation. […] Toute activité humaine (mentale, langagière, artistique, etc.) étant culturellement ‘située’, les étudiants fussent-ils français ou étrangers ne pouvaient comprendre, se situer, agir, donner du sens à leurs activités, s’ils ne prenaient en compte leur nouvel environnement culturel et ses ressources propres, s’ils n’avaient prise sur lui. »

Selon elle, un savoir n’est pertinent « que situé dans un contexte et la connaissance la plus sophistiquée, si elle est isolée, cesse d’être pertinente. On ne peut en effet séparer de façon arbitraire les champs disciplinaires, il faut pouvoir relier les connaissances, les articuler, contextualiser, globaliser. » (Couëdel, 2000 : 363). Or la pédagogie qui permet le mieux d’instaurer cette relation entre savoir et environnement, avec une appréhension du savoir dans sa complexité et en situation, est la pédagogie du projet. Cette pédagogie permet aux apprenants d’être en  « prise avec l’environnement. Droit à la parole, liberté d’expression, imagination au pouvoir, intégration du savoir à la vie …. » Couëdel (2000 : 360).

C’est en 1978 que Couëdel invite pour la première fois ses apprenants à réaliser un projet cinématographique et cela dans un contexte politique et social bien précis.  A cette époque, l’université de Vincennes est susceptible de subir un déménagement à Marne La Vallée et l’enseignante craint que ce ne soit l’occasion de réduire le nombre d’étudiants étrangers inscrits aux cours. Ainsi, elle engage ses étudiants dans la création d’un film ayant pour but de défendre l’université existante. Ils réalisent un reportage sur la richesse de leur université sur le plan pédagogique, intellectuel et culturel. Leur film s’intitule « Vincennes comme espace vécu ». Et cette création filmique collective, en plus d’engager socialement les étudiants contre le plan de déménagement de leur université, leur permet de développer leurs compétences en français.

Pour vous rendre compte de cette mise en activité de langue cible, en situation, n’hésitez à voir ce film.

vincennes-comme-espace-vecu

Vous le trouverez au lien suivant : Vincennes comme espace vécu

Enfin, en 1979, les étudiants de Couëdel réalisent un autre film qui s’intitule « Vincennes à Vincennes », dont le titre reprend le slogan des acteurs mobilisés contre le déménagement. Et ce projet s’élargit. Les étudiants produisent le film « Vivre la langue ». Avec ce film, ils font un reportage sur leur propre cours, centré autour du cinéma et du français.

Le film « Vivre la langue » présente comment les étudiants de FLE, réalisant « Vincennes à Vincennes », doivent préparer les interviews grâce à des réflexions collectives préalables et améliorer leurs questionnaires au fil du projet. Il expose aussi des témoignages des étudiants sur ce que leur a apporté la réalisation de ce film : amélioration de leurs relations sociales avec leurs pairs, plus d’implication et de motivation, utilisation de la langue française en contexte, développement de leur compétence de compréhension , etc.

Pour une meilleure appréhension des apports d’un projet cinématographique pour les étudiants de FLE, nous vous conseillons de voir absolument ce film « Vivre la langue ».

vivre-la-langue

Voici le lien : Vivre la langue

Une réflexion sur “Le cinéma pour « vivre la langue »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s